Les Moustachus en visite à la Maison Tamboite

13718113_892138977582151_924789570_o

Fabriquer des vélos comme on fait des sculptures, emblèmes de liberté

Les Moustachus aiment parler de marques et de produits qu’ils aiment découvrir. Pour la Maison Tamboite ce fût le cas par hasard sur Instagram, et après plusieurs échanges par mail et un premier article je suis allé rencontrer cette vénérable Maison veille de plus de 100 ans.

13647156_892139027582146_367372769_o

Léon Leynaud après avoir passé quelques années comme directeur des Vélos Diamant, décide de créer sa propre entreprise de bicyclette, les vélos sont produits dans ces ateliers de la rive droite à Paris. Vient ensuite le moment d’ouvrir une seconde boutique. Mais en 1914 la guerre est déclarée.

13639905_892138867582162_123859565_o

A la sortie de la guerre Léon recommence à construire des bicyclettes sous sa marque Rich, aidé par son fils henri. Les affaires sont bonnes, le père et le fils reprennent alors la marque de Maurice Tamboite, fabricant de vélos de course. Ainsi né la Maison Tamboite qui deviendra la coqueluche du tout paris.

Dans les années 80 l’aventure s’arrête, désormais le vélo est un produit de masse que l’on distribue à tour de bras dans les grandes surfaces et que l’on offre à la moindre kermesse. La bicyclette haut de gamme ne trouve plus son public.

13639880_892138740915508_81430278_o

En 2014 Frédéric Jastrzbski, arrière-petit-fils du fondateur décide de relancer la marque de son enfance, là où il a passé tant de temps à bricoler en culotte courte. l’idée de Frédéric est de perpétuer l’héritage de ses aïeuls, offrir des produits à la qualité  irréprochable fabriqués avec des méthodes artisanales.

13639936_892138810915501_653061600_o

Pour acquérir un vélo de la Maison  Tamboite il faut se rendre à deux pas de la Bastille, rue st Nicolas. Là dans le showroom qui jouxte l’atelier, l’équipe procède à plus d’une dizaine de mesure et réalise une véritable interview du client pour cerner la future utilisation de sa bicyclette.  Pour les clients qui ne peuvent se rendre à Paris l’équipe peut se déplacer, d’ailleurs la clientèle est principalement étrangère.

13694172_892138954248820_997916680_o

Ensuite vient le processus de fabrication, quasiment trois mois sont nécessaire à Hugo, l’orfèvre maison, pour assembler le vélo. Les meilleurs matériaux sont utilisés, cadre en acier ultra résistant et performant, chrome sur certains détails comme les bouchons de valves, cuir sur la selle et sur les câbles,  et même un moteur hybride pour une assistance électrique pour un modèle. La bicyclette est assemblée dans les ateliers Tamboite, seul quelques opérations sont réalisées à l’extérieur par de grands artisans. Tout l’outillage nécessaire est sur place. La construction d’une bicyclette est un processus long, surtout quand on propose un tel niveau de qualité et d’excellence.

13718100_892138884248827_113716342_o13711575_892139227582126_988003046_o13730521_892139254248790_166642106_o13699509_892139264248789_450883551_o

La perfection et le luxe se côtoie, le prix  de l’excellence se situe entre 11 000 et 13 000  selon les choix de personnalisation. A la livraison le client se fait remettre un livret reprenant le processus entier de fabrication du vélo, avec photos des différentes étapes, origine des pièces et cie. Le vélo est numéroté. La Maison Tamboite offre une véritable expérience au pays du luxe et de la perfection. La maison Tamboite perpétue une longue tradition française  d’excellence.

13730609_892139044248811_1616755284_o

13728513_892139000915482_517434761_o13728401_892138947582154_1043445721_o13728306_892139257582123_1196989529_o

La Maison Tamboite en un clic http://maisontamboite.fr/fr/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *